La Pierre de Trani

La roche calcaire, généralement connu du public comme Pierre de Trani, se révèle l’un des matériaux de construction le plus important et utilisé, soit dans les Pouilles, soit dans le monde entier, dés les premiers établissement anthropiques.  Le sous-sol de l’arrondissement de Trani se présente riche en tel matériau calcaire et ça a créé, au fil des ans, l’emplacement d’une grande agglomération industrielle, soit pour l’activité extractive soit pour le traitement en configurant l’une des zones les plus équipées et compétitives de l’entier Mezzogiorno italien. De cela dérive la constitution d’un induit qui donne de l’importance et la possibilité d’une croissance industrielle pour toutes les entreprises avec une rechute à niveau national et international.

Les localités d’extraction, le carrières, système d’abattage et utilisations.

La roche calcaire en question s’étend dans le sous sol de presque tout le nord-ouest de la terre de Bari jusqu’à toucher les pointes du promontoire du Gargano et le plateau des Murges. L’extrême porosité du matériau, assez pour donner à la région entière le surnom de « Pouilles assoiffées », comporte que la presque totale circulation des eaux seulement dans les couches les plus profonds et le manque de circulation des eaux dans la couche superficielle du sous-sol favorise la possibilité affleurement créatique.

Diverses études one relève la présence, dans ces stratifications de la pierre, des calcaires dolomitiques ainsi que des véritables dolomies cristallines surtout dans la partie supérieure, en association avec des banques calcaires blanches de grandes dimensions, là où se trouve la stratification de calcaire ugoniano. Elle a lieu pour consentir l’extraction de la pierre de Trani, tandis que dans autres zone de la province et spécifiquement dans la zone de la contrée Lamadoro, la stratification est vraisemblablement relatif à la période jurassique.

Dans la même zone il est prélevé un matériau qui, surement, n’est pas approprié à la commercialisation de qualité, mais, cependant par sa coloration plus sombre et sa caractéristique bitumineuse, il est demandé par le marche surtout pour plinthes et pavages.   Dans d’autres localités la stratification su sous-sol apparait bien nette avec des épaisseurs qui vont des 10 centimètres jusqu’à un mètre avec des couleurs qui, très suivant, changent du blanc, au blanc cassé, ivoire, rougeâtre et grisâtre pale. Enfin, on peut affirmer, grâce au résultat d’une multiplicité d’études et analyses, la présence de tels matériaux de calcaire torrentielle et oolitique qui caractérisent un environnement de faciès littorales.

Bref rappel de géologie

Pour ce qui concerne le matériau il est possible distinguer, en principe, trois grandes variétés distinguées entre elles par la dureté et les nuances de couleur. L’une, situé entre Trani et Corato, de couleur grisâtre, homogène, cristalline mais, par contre, peu demandé par la marché.  La deuxième, nettement plus répandue, de couleur claire tendant vers l’ivoire, moins compacte appelé dans le jargon « pierre vive ». Enfin, la troisième, localisée entre Trani et Bisceglie, pas très compacte, presque tendre, de couleur blanchâtre et très riche en restes fossiles. Donc, on peut affirmer que la variété de pierre la plus utilisé est la dite pierre vive, extraite surtout en cinq localités, c’est a dire: S. Elena, S. Angelo, Puro, Petrarello et Montericco, toutes éloignées, au maximum, 5 km de Trani.

Les carrières, plus ou moins similaires, présentent des couches d’épaisseur variable. Parfois, entre elles, il est possible de trouver des petites couches d’argile rougeâtre ou verdâtre, suivi par des grandes fractures qui consentent le passage des eaux souterraines. Pour distinguer les différentes couches, dans les années ils sont été adoptées des noms pour les diverses couches tels que Bœuf, Couches du palme, Taddone, Deux moins le quart, Citrouille rendue, Massif, Génisse, etc. Dans toutes les localités nommées, les couches se répètent presque toujours avec la même succession, tout au plus il peut arriver que une couche déterminée s’avère avoir un épaisseur différent par rapport à  la norme. En fait, dans la contrée Puro les couches les plus utilisées sont le Deux moins le quart et le Massif; tandis que dans la contrée Gesù Maria il est possible de distinguer le Bronzetto, Le Venato rouge et le Patateux.

La couleur et l’apparence, donc, donnent le nom, au produit commercialisé ensuite, ainsi on peut parler des variétés Chocolat, Vague, Nacré, Ivoire, Céruléen, Noir, etc.  Celui de l’ouvrier de carrière a toujours été un métier très difficile, spécialement quand l’extraction et le transport du marbre sont effectuées par des outils rudimentaires ou par l’emploi d’explosifs tandis que, dans le carrières de Trani le marbre est extrait par excavations dans le sous-sol. D’autres carrières, dans la péninsule italienne utilisent plutôt des procédés d’extraction par l’abattage des parois montagneuses, en empêchant le rétablissement du status quo ante comme, en revanche,  il a lieu, ou bien il devrait avoir lieu, dans le cas des carrières de Trani.

Actuellement, l’extraction a lieu, bien sûr, en plein air, avec le système des échelons droits de façon à faciliter aussi l’extraction en horizontal. Ensuite, pour séparer les blocs, se greffent, avec un bâton, des cales en fer et après, en faisant levier avec des poteaux métalliques ou en insérant des autres cales dans les fractures des couches différentes. Par des moyens mécaniques de grande portée, on procède au transport dans la carrière, tandis que le transport vers les scieries est effectué par camions. Dans les scieries, les blocs extraits sont sciés et traités par des cadres de scierie mécaniques, mono lames et multi lames, à mélange de eau et sable. La taille maximale typique de la Pierre de Trani est de 4,50 m x 1. La Pierre de Trani, au cours des ans, a trouvé des applications les plus variées dans les constructions civiles et dans des structures architectoniques complexes.  À travers de différents traitements, la pierre peut être polie, martelée, bouchardée, brossée, antique et enfin polie pour colonnes, chapiteaux, étagères, sols, cadres, marches, bolognino, seuils, etc. Le matériau employé est un matériau typique du territoire de Trani jusqu’a La Murgia, de l’actuel parc de l’haute Murgia situé derrière, bien entendu comme tuf calcaire différent du marbre traditionnel pour sa plus grande simplicité dans le traitement.

Il est possible de faire coïncider le moment de pointe des activités extractives de la Pierre de Trani avec la période des croisades et, en particulier, de la quatrième Croisade et du transit, ainsi que du Saint Suaire, des maitres tailleurs de pierre d’origine française de retour de la Terre Sainte, après avoir travaillé à la réalisation du Saint Sépulcre et d’autres monuments sacrés à Jerusalem ainsi que dans les lieux de la christianité au Moyen-Orient. Cette active ferveur constructive conduisit l’exploitation des carrières de Trani pour la réalisation de la Cathédrale de Trani, des autres églises historiques de Trani, du quartier juif telle que la synagogue, réalisés en Pierre de Trani.

Il faut rappeler que on parle déjà de la Pierre de Trani dans les documents notariales du 1500 pour les œuvres sacrées et de grande importance artistique. Pierre utilisé, donc, dans l’église de Nazareth à Barletta, les cathédrales de Trani, Bari, Barletta et Bitonto; elle est présente aussi dans le quai du port de Malte, de Alexandrie en Egypte, Port Said, Taranto, Brindisi, Bari, Rhodes dans l’Egée.

Après, dans les derniers 70 ans, la Pierre de Trani a commencé par s’imposer dans le marché national, Européen et mondiale.  D’importantes fournitures ont été effectué pour réaliser la Banque d’Italie, Banca Nazionale del Lavoro (BNL), édifices publics, pour le palais de l’aqueduc Pugliese, pour l’Hôtel des Nations, pour la caserne  des carabiniers, pour le Banco di Roma, pour les Poste Italiane, pour la Cour d’Appel, pour le palais de l’administration Provinciale. À Taranto le palais du Domain de l’État, le Monument au Morts, le sanatorium; le Palais des Postes à Pescara; le cinéma Manzoni et l’hôtel Magnin à Milan; la gare de Messine; encore le Palais des Postes à Imperia; le Monument au Marin à brindisi; l’Hôtel de Ville de Gela.  Alors qu’à Rome fourniture pour l’Excelsior, pour le Quirinale et de autres très nombreux édifices soit publics soit privés; le Gratte-ciel à Foggia, les Postes; à Bologne l’Université des Études de Chimique et Biologie; et en dernier mais pas le moindre des fournitures dans toutes les principales capitales européennes: Paris, Berlin, Londres, le siège de la région des Pouilles à Bruxelles.

Plus d’un siècle d’expérience

depuis 1908

Dans la très célèbre perle du Sud, Trani

Extraction et Traitement

de la Pierre De Trani

Traitement de la pierre calcaire extraite directement de nos carrières

Respect de l'Environnement

L'écologie n'est pas un détail pour nous

Respect des règles en vigueur, soit pour le traitement des déchets solides soit des eaux utilisées.